La noblesse ou gotha : un peu d’histoire

Reine gotha

Quand on parle du gotha, on évoque la crème de la société, c’est-à-dire les membres des familles les plus aisées. La question qui se pose est de savoir d’où vient cette appellation… Point sur l’origine du mot « gotha » qui désigne les membres de la noblesse.

Pourquoi le « gotha » ?

Si l’ensemble des membres de l’aristocratie est appelée « gotha », cela serait dû à des spécificités géographiques. En effet, cette appellation est directement tirée de l’appellation d’une ville. Il s’agit tout simplement de « Gotha », une localité qui se trouve au cœur de l’Allemagne. Cette cité se caractérise par le fait qu’elle a été la première à mettre en place le tout premier annuaire qui répertorie les nobles. Cet ouvrage a été dévoilé au cours de l’année 1763 par C. W. Ettinger. Ça se passe au sein de la cour de Frédéric III qui n’est autre que le duc de Saxe-Gotha.

L’Almanach de Gotha, à l’origine du Gotha

L’annuaire en question porte l’appellation d’ « Almanach de Gotha ». On peut alors y lire les biographiques des dynasties qui ont dominé l’Europe. Pour de nombreuses familles, figurer dans cet ouvrage est une véritable nécessité dans la mesure où il s’agit d’une opportunité de rejoindre le « gotha » et d’accéder à la « Haute-Société ».

Petit à petit, le mot Gotha ne se limite plus à ce livre très convoité de certaines familles. Progressivement, le terme désigne toute l’aristocratie. Sa signification s’étend d’ailleurs encore plus et « Gotha » s’utilise également pour dénommer tous les élites dans un milieu donné. On parle alors du « Gotha des affaires », du « Gotha de la politique » ou encore du « Gotha des artistes ». En quelque sorte, Gotha désigne les meilleurs dans un domaine donné.

Si l’on s’intéresse tout particulièrement à l’Almanach, celui-ci a cessé de paraître entre 1944 et 1998, année durant laquelle un éditeur londonien décide de perpétrer la tradition. Et jusqu’à aujourd’hui, cet ouvrage reste une référence pour connaître les maisons royales et ducales sur le Vieux Continent.

Laisser un commentaire